• Matthieu GOUPIL

Biodiversité dans nos champs

Vous le savez, on ne met rien de nocif dans nos cultures. Nous avons donc la chance d'apercevoir régulièrement des tas de bêtes petites et moins petites, des insectes, des petits mammifères, des reptiles, des oiseaux de toutes sortes.



Nous sommes heureux de voir revenir de plus en plus de diversité dans les créatures qui peuplent nos cultures. Récemment nous avons vu revenir les abeilles en nombre conséquent, et aussi un nom incalculable de grillons qui se cachaient dans les oignons.


Vivre avec tous ces habitants.

Cohabiter avec tout ce monde n'est pas forcément simple : les chevreuils ont une fâcheuse tendance à s'attaquer aux feuilles des courges, et les choux ont toutes les peines du monde à survivre aux attaques des altises.

Cette année, le chou n'est pas à la fête, comme beaucoup de jardiniers parmi vous ont pu le constater. A défaut de choux, nous avons de délicieuses créations en dentelles végétales...


(Les altises trouvent leur bonheur dans les choux...)


Ces désagréments ne remettent aucunement en question le choix d'une agriculture biologique : les pertes occasionnées par les rongeurs, taupes ou insectes doivent être prises en compte en amont lors des semis et traitées intelligemment (usage de voiles anti-insectes ou oiseaux, introduction de prédateurs comme la coccinelle, le chien ou le chat). Côté client, si vous trouvez une carotte déjà entamée par un lapin, considérez cela comme un gage de qualité !



Pas de panique néanmoins, la plupart des insectes et oiseaux ne sont pas nocifs, voire sont bénéfiques : pollinisation, aération du sol, bref, nous avons tout intérêt à les garder avec nous !




0 vue

Les Légumes Verts - Matthieu Goupil.

72270, Malicorne-sur-Sarthe

  • Facebook Clean